Changement de garde au CLD de Rouyn-Noranda

Un vent de renouveau souffle sur le Centre local de développement (CLD) de Rouyn-Noranda, alors que Michel Théberge quitte la présidence après cinq ans.

 

Il passe le flambeau au bien connu Marc Bibeau, qui siège au conseil d'administration du CLD depuis juin dernier. Celui qui a été conseiller municipal pendant huit ans estime être la bonne personne pour le poste.

« J'ai toujours été quelqu'un de bien impliqué dans ma communauté, les gens me connaissent. J'espère apporter du leadership et apporter un vent de renouveau, puis qu'on soit capable d'avancer et d'améliorer la santé économique de notre ville, même si ça va déjà très bien. »

- Marc Bibeau

Marc Bibeau souhaite la mise en place d'une stratégie d'attractivité pour la main-d'oeuvre et espère aussi faire connaître davantage les services du CLD. L'organisme a pour mandat d'offrir du support aux entreprises et travaille à ce que d'autres viennent s'établir sur le territoire.

De son côté, Michel Théberge se retire pour des raisons personnelles et juge avoir fait sa part.

« Quand on fait partie d'une organisation, quand ça fait trois, quatre, cinq ans qu'on est là, je pense qu'il est temps de laisser la place à une autre personne, pour avoir une autre vision, de nouvelles idées. Si tu veux faire grandir ton organisation, je pense que c'est mieux de ne pas être là trop, trop longtemps. »

- Michel Théberge

Il n'exclut pas de nouvelles implications dans le futur et remercie les gens avec qui il a travaillé au CLD.

Un département de développement économique

Ce changement se fait dans un contexte où la Ville prévoit créer un nouveau département de développement économique, afin d'être plus impliquée et en ligne avec sa planification stratégique.

La mairesse, Diane Dallaire, souhaite que le milieu municipal soit en synergie avec le CLD.

« On parle de développement économique, alors la Ville veut jouer son rôle de leader, absolument. On l'a dit beaucoup depuis plusieurs années, il est certain que la venue de nouveaux commerces ou de nouvelles industries viendrait alléger aussi l'impact fiscal au niveau de la taxation de nos citoyens. On va travailler fort en ce sens. »

- Diane Dallaire

Les détails restent à déterminer, mais l'embauche de personnel sera nécessaire. La Ville rencontrera prochainement la communauté d'affaires afin d'échanger sur les changements prévus.