Christine Girard raconte son histoire dans un livre

Volée de deux médailles olympiques, la Rouynorandienne d'origine Christine Girard racontera son parcours dans un livre, De la défaite à la victoire.

L'haltérophile de 33 ans deviendra bientôt la première femme médaillée d'or et première double médaillée dans son sport de l'histoire olympique du Canada.

En raison du dopage de ses adversaires, elle aurait dû être médaillée de bronze en 2008 à Pékin et d'or à Londres en 2012.

Elle est plutôt rentrée au pays avec une 4e place et une médaille de bronze.

Christine Girard a dû revivre tout le processus pour écrire son livre.

« C'est vraiment les quatre années qui m'ont menée à ma médaille de bronze à Londres qui est devenue une médaille d'or. Donc de repasser toutes les étapes que j'ai dû faire, c'était vraiment intéressant, d'autant plus que maintenant, je ne suis plus athlète, je suis maman et entraîneuse, donc je pouvais voir ma vie d'athlète d'un oeil différent. »

Inspirer les autres

C'est l'éditrice Amy Lachapelle des éditions Z'ailées qui l'a contactée en 2016 et c'est là que le processus d'écriture a commencé.

Son roman se veut inspirant pour les jeunes et la population en général.

Christine Girard espère encourager les gens à ne pas lâcher quand la vie leur envoie des coups durs.

« Ces quatre années, de 2008 à 2012, ç'a été vraiment les quatre années les plus difficiles de ma vie, mais ça m'a porté à une médaille d'or olympique dans un sport qui n'avait pratiquement aucune médaille pour notre pays. Chaque décision que j'ai prise au cours de ces quatre années-là a mené à quelque chose de beaucoup plus grand que ce que j'aurais pu imaginer. »

Elle fait référence aux changements de médailles, annoncés en 2016, à la fin du livre.

Médaillée bientôt?

Christine Girard ignore encore quand elle recevra ses nouvelles médailles. Nos appels à cet effet auprès des différents instances sont restés vains.

La vie de Christine Girard aurait été bien différente avec ces médailles.

« J'ai perdu énormément d'opportunités. J'aurais eu beaucoup plus de support. C'est sûr que mes quatre années auraient été complètement différentes, mais aussi le après. En 2008, j'aurais été la première médaillée des Jeux, puis, en 2012, j'aurais été seulement la deuxième médaille d'or, alors ça aurait eu un impact assez grand au niveau personnel, mais aussi au niveau financier, alors que maintenant, le monde connait à peine mon nom. C'est vraiment un autre monde. »

Entre 2008 et 2012, elle a eu cinq entraineurs et s'est même entraînée dans un abri de voiture.

L'haltérophile espère que le Comité international olympique sera un jour plus sévère envers le dopage.

Retour au Québec

Christine Girard a donné naissance à son troisième enfant par césarienne hier (jeudi) et il se porte bien.

Le livre De la défaite à la victoire sortira ce mois-ci en librairie.

Christine Girard quittera bientôt la Colombie-Britannique pour revenir s'établir au Québec, en Outaouais, et se rapprocher de sa famille.

Elle espère pouvoir continuer à entrainer de futurs haltérophiles.