Christine Moore suspendue de ses fonctions au caucus

La députée néodémocrate d'Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, est suspendue temporairement de ses fonctions au sein du caucus en raison d'allégations de conduite inappropriée.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, en a fait l'annonce par écrit mardi après-midi. Cela inclut sa participation à certains comités.

Il déclenchera aussi une enquête indépendante pour faire la lumière sur les événements. Son rôle au sein du caucus sera réévalué après la conclusion de l'enquête.

Un vétéran des Forces armées, Glen Kirkland, allègue que la députée a eu un comportement inapproprié à son égard en 2013, alors qu'il était vulnérable.

Les faits allégués

Au moment des faits, l'ancien militaire avait témoigné en comité parlementaire sur la façon dont étaient traités les militaires, comme lui, qui ont été blessés en Afghanistan.

Joint par téléphone au Manitoba où il réside, Glen Kirkland a refusé notre demande d'entrevue.

Toutefois, il a raconté à nos collègues de CTV que la députée l'aurait invitée dans son bureau pour prendre un verre suite à son témoignage, puis qu'ils auraient passé la nuit ensemble à son hôtel.

Plus tard, Christine Moore lui aurait aussi envoyé des textos inappropriés et lui aurait rendu visite chez lui, contre son gré.

Il n'allègue pas que la relation n'était pas consensuelle, mais dénonce son comportement puisqu'elle était en position d'autorité.

Christine Moore réagit

Dans une déclaration écritel, la députée indique qu'elle « entend participer à l'enquête indépendante et équitable sur ces allégations » et qu'elle ne fera pas d'autres commentaires « par respect pour l'intégrité et l'équité du processus ».

Une personne proche du parti nous indique que la députée ne peut être en désaccord avec une telle enquête puisqu'elle invitait elle-même, la semaine dernière, toute victime de comportements inappropriés à dénoncer.

Cette situation met Christine Moore dans l'embarras, alors que c'est elle qui a dénoncé les actions du député de la Saskatchewan, Erin Weir, expulsé du caucus la semaine dernière pour harcèlement et harcèlement sexuel.