Christine Moore voit d'un bon oeil la course à la chefferie du NPD

L'année 2017 sera couronnée de changement pour le Nouveau parti démocratique (NPD), avec l'élection d'un nouveau chef.

Le rejet de Thomas Mulcair par les membres avait surpris la députée d'Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore.

Mais elle voit d'un bon oeil ce renouveau, malgré la transition et l'instabilité que ça peut engendrer pour le parti.

« Ça va amener une nouvelle façon de travailler, de nouveaux objectifs. Ça va nous permettre aussi d'exprimer clairement ce qui est important pour nous. En tant que députés, on va être capable de dire quel genre de chef on voudrait avoir, dans quelle direction on voudrait que le parti se dirige. »

Présentement, Christine Moore est porte-parole en matière de Ruralité et pour l'Agence de développement économique du Canada pour le Québec.

La députée attend son deuxième enfant ce printemps et travaillera donc davantage à partir de la circonscription.

Elle serait tout de même prête à prendre plus de responsabilités au sein du nouveau cabinet fantôme, elle qui a occupé plusieurs fonctions depuis ses débuts.