Cinquième carrefour giratoire de Val-d'Or : c'est presque parti

C'est l'entreprise amossoise Norascon qui dépose l'offre la plus basse pour la construction du carrefour giratoire à la sortie ouest de Val-d'Or.

Des trois soumissionnaires, elle a l'offre la moins onéreuse, à 5.2$M.

Le ministère des Transports va maintenant analyser l'offre pour s'assurer de sa conformité.

La suite des choses, avec le porte-parole régional du ministère, Luc Adam :

«Après ça, on va enclencher la suite des choses.  C'est un projet qui, normalement, prend toute la fenêtre de l'été.  Ça veut dire qu'on commencerait les travaux au début de juin, jusqu'au début octobre pour l'ouverture».

- Luc Adam

Le premier appel d'offres, en juillet 2018, avait été rejeté par le MTQ en raison d'un dépassement de coût, ce qui avait grandement déçu le maire Pierre Corbeil.