Comment sera géré le FAAR?

Québec apporte quelques précisions concernant le Fonds d'appui au rayonnement des régions.

L'outil a été annoncé dans les dernières semaines, avec comme but d'augmenter le pouvoir et l'autonomie des municipalités.

Parmi les critères mis en place, les projets devront avoir des retombées régionales, rendre les milieux de vie attrayants et être initiés par des organismes d'ici.

Les comités de sélection de chaque région pourront mettre en place d'autres modalités.

Le président de la Conférence des préfets et maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, avait commenté l'annonce de l'époque de cette façon :

«Un fonds, tu peux l'adapter à ta région.  Mais un programme, c'est comme à la banque, il y a dix petits carreaux et si tu veux le prêt, tu dois les remplir les dix.  Ce programme va faire en sorte qu'il y a des organismes qu'on ne pourra pas financer».

- Mario Provencher

C'est une enveloppe québécoise de 30 millions de dollars pour la première année, et elle sera bonifiée.