Crise du fentanyl: aucun cas confirmé par analyse chez nous

Alors que le Québec est touché par de plus en plus de cas de surdoses liés au fentanyl, cette drogue considérée par les différents experts 40 fois plus puissante que l’héroïne et 100 fois plus forte que la morphine, la région de l'Abitibi-Témiscamingue, elle, semble être épargnée pour l'instant.

La porte-parole de la Sûreté du Québec, Marie-Josée Ouellet, avance qu'aucun cas n'a jusqu'ici été confirmé par analyse dans la région. 

La consommation du fentanyl a entraîné deux décès au Québec cet été.

Au cours de la seule journée de vendredi dernier, 7 cas de surdoses liés à cette drogue ont également été rapportés dans l'est de Montréal.