Deux arrestations en Abitibi-Témiscamingue suite à des barrages policiers

La Sureté du Québec met les bouchées doubles pour rappeler les dangers de la conduite avec les capacités affaiblies par la drogue ou l'alcool. Des points de contrôle routiers ont été mis en place à des points stratégiques dans la région jeudi soir. 

 

Plus de 2 000 véhicules ont été interceptés. De ce nombre, une personne a été arrêtée pour conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool et une autre par la drogue.

En cette période de festivités, c'est d'autant plus important de prévoir d'avance notre retour à la maison, rappelle la sergente de la Sureté du Québec, Marie-Josée Ouellet.

« Soit de prévoir un taxi, le service de raccompagnement qu'il y a dans certains secteurs de la région, ou bien un conducteur désigné. Si on couche sur place aussi, ça peut être une belle option. »

- Marie-Josée Ouellet

Si vous vous faites prendre, vous vous exposez à une amende minimale de 1 000 $, une suspension du permis de conduire, la saisie et le remisage du véhicule, et on peut aussi avoir une peine d'emprisonnement.

De 2012 à 2016, en moyenne, 110 personnes ont perdu la vie chaque année dans une collision due à l'alcool.

Les services policiers tiennent l'opération nationale concertée de prévention jusqu'au 3 janvier, sous le thème Conduire chaud, conduire gelé, c'est non.