Deux blanchissages pour les Huskies en fin de semaine

Le gardien Olivier Tremblay a offert deux victoires par blanchissage aux Huskies en fin de semaine à la maison.

La meute a défait Victoriaville 2-0 samedi. Le portier a repoussé les 26 lancers de son ancienne équipe.

La veille, les Huskies ont dominé les Foreurs, les réduisant au silence par la marque de 7-0, avec 5 buts en 3e période.

Olivier Tremblay n'a pas été très occupé contre le vert et or, alors qu'il n'a eu qu'à repousser 14 lancers.

« C'est dur à "manager", surtout des games de même, 14 lancers, mais beaucoup de chances de marquer, des deux contre un, c'était un match bizarre. C'est toujours de rester prêt, quand tu n'as pas de lancers, mentalement et physiquement, il faut essayer de bouger un peu pour rester dans la game. »

Le gardien connait d'excellents matchs depuis sa transaction, et explique qu'il est dans son élément à Rouyn-Noranda, où la chimie d'équipe fait la différence.

Le Valdorien Mathieu Boucher a marqué deux buts vendredi et amassé une passe samedi.

Il explique le lent départ de vendredi, où un but a été marqué en première et un en deuxième.

« On avait des chances, on n'avait juste pas de finish dans tout ce qu'on faisait. On avait un peu de misère offensivement. Le fait qu'on ait une grosse game comme ça de 7-0, je pense que ça peut juste faire du positif pour l'équipe. »

Du côté de Val-d'Or, l'entraineur-chef Mario Durocher n'était pas surpris du résultat de vendredi.

« On n'est pas dans la même ligue qu'eux cette année et il faut vivre avec ça. On a eu de la misère à créer des choses en avantage numérique, ça nous a tués dans le momentum. On a eu des opportunités en 2e et on ne les a pas prises. En avantage numérique, ce sont mes meilleurs joueurs, ce sont mes joueurs principaux qui doivent prendre le blâme. »

Les Huskies mènent maintenant la guerre de la 117 6-2.

Il ne reste que trois semaines avant le début des séries éliminatoires.