Dossier de la SPCA: les animaux seront bien traités, peu importe la suite, dit la ville

La ville de Rouyn-Noranda assure que l'appel de propositions qu'elle a lancé pour combler le besoin d'hébergement des animaux errants a été réfléchi et qu'en tout temps, les animaux continueront d'être bien traités. 

Le maire, Mario Provencher, s'est exprimé ainsi lors d'un point de presse cet après-midi. 

Ses commentaires:  

«Va falloir que l'entreprise ou la personne qui va vouloir mettre en place un refuge démontre la capacité de faire en sorte que les animaux soient pris en charge après 72h.» 

Mario Provencher rappelle qu'entre 2005 et 2016, la subvention versée à la SPCA de Rouyn-Noranda est passée de 100 000 $ à 308 000 $, une augmentation de 208%.

Selon lui, bien que le conseil municipal aimerait pouvoir financer toutes les missions supportées par des organismes de son territoire, son premier devoir est celui d’assurer une saine gestion des deniers publics.

Cela dit, à l'approche des élections, le maire ne semble pas s'inquiéter outre mesure des possibles répercussions d'une telle affaire sur sa popularité: 

«Les élections ne sont pas encore déclenchées. Moi, je ne pense pas que c'est un enjeu électoral. C'est une décision unanime du conseil. C'est une orientation. C'est simplement la procédure. Est-ce qu'on aurait dû la déplacer après? J'en ai aucune espèce d'idée. Mais si ça sort négativement, je trouve cela désolant.»