Du boulot pour les députés libéraux

Le caucus du Parti libéral bat son plein à Val-d'Or et les élus ne manquent pas d'ouvrage.

Une poignée de ministres a rencontré ce matin des chefs autochtones de la région.

Ces derniers demandent d'être consultés pour le développement sur leur territoire ancestral.

Sans demander une Paix des Braves 2.0, le chef de Pikogan, David Kistabish, veut être entendu :

«On est très satisfaits, c'était une rencontre constructive.  Il reste à voir ce que le gouvernement va faire comme engagement.  On a demandé une entente-cadre pour les services sociaux, le développement du territoire et les droits territoriaux».

- David Kistabish

Par ailleurs, des membres du Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec ont manifesté devant le Forestel, lieu du caucus.  Le quatrième vice-président, David Bernans, explique que le contrat de travail est échu depuis deux ans :

«Il faut le gouvernement réinvestisse ans l'expertise.  Il y a un écart salarial de 23% par rapport aux professionnels des autres des administrations comme le fédéral, le municipal ou les universités».

- David Bernans

François-Olivier Dénommé, Bell Média.

Le caucus se poursuit vendredi.