Dur réveil à Taschereau suite à un incendie mortel

La Sureté du Québec poursuit son enquête suite à l'incendie qui a fait quatre victimes, hier matin (lundi), à Taschereau.

Tout porte à croire que ce serait d'origine accidentel, mais la cause excate n'a pas encore été déterminée.

Les victimes seraient des membres d'une même famille, mais il faudra plusieurs jours, voire une ou deux semaines, avant d'avoir leurs identités officielles.

L'identification sera faite à l'aide de leurs fiches dentaires, un processus plutôt long.

La communauté de Taschereau se relève difficilement de cet incendie.

En entrevue à RDI, le directeur du service incendie de Taschereau, Dany Girardin, était visiblement ébranlé.

« Les gros feux, on n'en a pas souvent, heureusement, mais un feu avec victimes, c'est la première fois dans la municipalité.

Plus rien à faire

Le feu s'est déclaré vers 5h du matin lundi dans une résidence de la route d'Aiguebelle.

À l'arrivée des pompiers, il était déjà trop tard, a confié l'un d'eux à RDI, Jean-François Paquin.

« C'était un embrasement généralisé, il n'y avait plus rien à faire là, la maison était déjà tout effondrée. On a éteint les deux véhicules et la maison. »

Il a fallu près de 10 heures pour maitriser et éteindre le brasier. Les recherches ont permis de retrouver les corps des quatre personnes parmi les décombres.

Les incendies mortels sont rares dans la région. Le dernier plus important est celui de La Corne, en mars 2015, qui a emporté le conjoint et les deux enfants d'Ariane Gaivin.