École alternative à Rouyn-Noranda: rassurer les parents

Le futur directeur du projet d'école alternative de Rouyn-Noranda, Pier-Luc Brunet, espère répondre à toutes les préoccupations des parents, le 23 mars prochain.

Il assure que les élèves ne sortent pas plus ou moins bien préparés au secondaire s'ils fréquentent ce type d'école.

L'établissement devra respecter le programme de formation délivré par le ministère de l'Éducation.

Ce sont plutôt les méthodes d'enseignement qui changent, explique celui qui dirige le Centre Élisabeth-Bruyère, Pier-Luc Brunet.

« Il y a plusieurs caractéristiques. On peut parler aussi bien de la pédagogie, où c'est privilégié par les enseignants d'y aller par projets. On mise beaucoup sur l'autonomie de l'élève. On se base sur les choix de l'élève également pour diriger notre enseignement. Ce qui ressort particulièrement dans une école alternative, c'est l'implication importante des parents à l'intérieur de l'école. »

S'il le projet voit le jour en septembre, les classes seront situées au Centre Élizabeth Bruyère.

Les préoccupations liées à la cohabitation avec les adultes et l'absence de cour d'école seront notamment abordées lors de la rencontre.

Les parents devront signifier leur intention formelle ce soir-là à travers un sondage, sinon le projet ne se concrétisera pas.

39 places sont à combler en maternelle, 1re et 2e année.

La rencontre d'information se tient le 23 mars prochain, à 18h30 au Centre Élisabeth-Bruyère.