Éducation : il faudra du temps

Le milieu de l'éducation estime ne pas être sorti de l'auberge.  

Les réinvestissements gouvernementaux ne remettent pas les compteurs à zéro après les compressions des dernières années, selon les dirigeants syndicaux.

Josée Scalabrini a émis ces commentaires lors de son passage à Val-d'Or cette semaine :

" Quand on a coupé plus d'un milliard sur plusieurs années, ça va prendre du temps avant de corriger ça.  Nos élèves en difficulté, qu'on n'a pas pu aider, ce n'est pas ça qui va faire la différence".

- Josée Scalabrini

Elle ajoute qu'il faut plus que des annonces électorales pour assurer une réelle différence :

"Au-delà des élections qui s'en viennent, c'est de l'investissement et des engagements à long terme qu'on a besoin.  Pas seulement pour une campagne électorale".

- Josée Scalabrini