Élections municipales: les jeunes doivent prendre leur place

L'Union des municipalités du Québec redouble d'efforts pour attirer les 18-34 ans aux urnes.

Le 5 novembre prochain, ce sera les élections municipales.

Toutefois, les jeunes adultes participent peu: en 2013, 1 jeune sur 4 avait voté.

L'UMQ lance donc la campagne #PrendsTaPlaceEtVote.

L'acteur Émile Mailhiot est porte-parole de la campagne. À 29 ans, il avoue qu'il n'a lui-même jamais voté au niveau municipal.

Il compte bien être le premier à le faire en novembre et rappelle l'importance de s'exprimer.

« Il y en a beaucoup qui vont penser que la politique, c'est dépassé, que ça ne les concerne pas, ou que ceux qui la pratiquent sont des gens malhonnêtes. C'est faux. En fait, de s'intéresser à la politique, de s'impliquer, ça peut avoir un impact direct sur notre milieu de vie, notre qualité de vie. Et c'est encore plus vrai au niveau municipal, c'est le pallier le plus près des citoyens, où on peut voir les effets concrets de la mobilisation. »

Émile Mailhiot habite Beloeil et cite en exemple le projet, Dans ma rue, on joue.

Grâce à la mobilisation citoyenne, les enfants peuvent maintenant jouer librement dans certaines rues identifiées.

Émile Mailhiot est acteur et porte-parole de la campagne. Crédit photo: Anaïs Faubert