Elle a fraudé Garage Poirier pour 54 000$

La Valdorienne Amélie Parker écope d'une peine dans la communauté de 18 mois et de 24 mois de probation pour avoir fraudé son employeur.

Entre 2012 et 2015, elle a volé pour plus de 54 000$ à Garage Poirier et fils, en créant de faux reçus et en changeant le montant d'autres.

Sur trois ans, elle a manipulé 200 factures et fait plus de 100 faux reçus.

C'est lors d'une période de vacances que la direction s'est aperçue des manoeuvres frauduleuses.

Amélie Parker a expliqué aux policiers et au tribunal qu'elle avait agi de la sorte pour payer les dettes de drogue d'un membre de sa famille.

En plus de son sursis et de sa probation, elle va rembourser environ 15 000$ à son ex-employeur et fera 200 heures de travaux communautaires.

La co-propriétaire de Garage Poirier, Ginette Rioux, estime justice est faite, mais que les dommages vont au-delà de l'argent :

«La première chose que je voulais, c'est qu'elle soit reconnue coupable.  Comme le juge l'a dit, ça ne répare pas tout.  La crédibilité de l'entreprise et la trahison qu'on a eue.  Parce qu'on était quand même très proches.  Ça, ça ne se répare pas.  À moment donné, tu finis par soupçonner tout le monde.  Qui est bon, qui n'est pas bon?».

- Ginette Rioux

L'assureur de la compagnie a aussi remboursé 30 000$ du total.