Elle coupe le sucre de sa vie

Netta Gorman a complètement coupé le sucre de sa vie il y a trois ans et veut partager son expérience.

La femme d'origine britannique, qui enseigne l'anglais langue seconde au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, présente la conférence "Ma vie après le sucre".

En 2015, elle cherchait un remède à ses ennuis digestifs et une nutritionniste lui a proposé d'éliminer le sucre et les grains pendant deux semaines.

Netta Gorman n'a finalement jamais ramené le sucre dans son alimentation et assure qu'elle ne s'en porte que mieux.

« Je la trouvais folle parce que ce n'est pas du tout ce que je voulais faire! Mais je souffrais tellement de mes problèmes de digestion que j'ai dit, je vais juste l'essayer. Ce n'était pas facile, je ne prétends pas que c'est facile. Mais au bout de ces deux semaines-là, j'ai commencé à me sentir mieux, à avoir plus d'énergie. »

Elle indique qu'il est assez facile de diminuer sa consommation en éliminant les aliments transformés et que le goût pour le sucré part avec le temps.

Le plus difficile toutefois, c'est la pression sociale, selon Netta Gorman.

« Il y a de la pression pour manger du sucre. Quand il y a une fête, on sert tout le temps quelque chose de sucré, quand il y a un événement, au resto, c'est partout, et la pression est forte. Mais la pression est forte aussi quand on ne mange plus de sucre, parce que les gens me disent que c'est dont bien extrême, pourquoi tu ne manges aucun sucre. Ce n'est pas parce que ce n'est pas bon pour moi, c'est parce que je n'en veux plus. »

L'enseignante est en train d'écrire un livre sur son cheminement pour partager son expérience et offre des ateliers sur le web.

Pour ceux qui seraient intéressés à changer leurs habitudes, la conférence Ma vie après le sucre sera présentée le 18 septembre à Rouyn-Noranda.

C'est à 19h au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue. Inscriptions en ligne en CLIQUANT ICI.