Encore 12 patients en attente d'une greffe en région

12 personnes de la région sont présentement en attente d'une greffe.  Du lot, neuf le sont pour un rein, deux pour un poumon et une pour un coeur.

Même si l'importance du don d'organe est connue, les listes d'attente diminuent lentement.  L'an passé, pour tout le Québec, il y a eu 170 donneurs seulement.

Il est primordial de faire part de son choix à sa famille, qui aura à prendre la décision finale, mais l'infirmier-ressources Normand Lemieux prône un changement de stratégie.  Il aimerait que le don soit chose automatique, à moins de signer un registre indiquant qu'on veut le contraire :

«Ça serait beaucoup mieux.  La famille aurait toujours à accepter, mais elle n'aurait pas à signer, à faire un geste de fin de vie.  C'est comme ça en Espagne et il y a beaucoup plus de donneurs là-bas».

Normand Lemieux. Crédit photo : François-Olivier Dénommé, Bell Média

Gaston Dicaire sait de quoi il parle.  En 2000, un de ses enfants et décédé et c'est lui a pris la décision d'autoriser le don, qui a ultimement amélioré la qualité de vie de plusieurs personnes.  Il ferait le même choix aujourd'hui :

«Oui je le referais.  L'homme qui a eu le coeur nous a écrit, c'est touchant.  Il n'était pas vieux, un homme dans la quarantaine, il avait cinq enfants.  Lui, aujourd'hui, il vit toujours».

Gaston Dicaire. Crédit photo : François-Olivier Dénommé, Bell Média

Une marche pour la cause du rein aura lieu le 27 mai à Rouyn-Noranda et le 28 mai à Val-d'Or, alors que du porte-à-porte a lieu présentement en Abitibi-Ouest.