Enquête de l'Institut Fraser sur les juridictions minières: l'AMQ déçu de la position du Québec

L'Association minière du Québec est loin d'être emballée par les résultats de la récente enquête de l'Institut Fraser sur l'attractivité des juridictions minières.

Bien que le Québec conserve sa place dans le top 10 mondial et qu'il performe mieux dans certains des aspects sondés, l'AMQ retient surtout que le Québec ne s'améliore pas dans le classement global, alors que d'autres endroits améliorent leur position. 

L'enquête rapporte notamment que parmi les points qui découragent les investissements au Québec, on retrouve les dédoublements et les incohérences réglementaires, le régime fiscal et l'incertitude liée à la réglementation environnementale. 

La présidente de l'AMQ, Josée Méthot, espère une meilleure performance du Québec pour 2018: 

«Ce qu'on désire, c'est de trouver des façons de mieux se positionner mondialement parce que le Québec, on le sait, est en compétition avec le reste de la planète pour avoir des investissement miniers.»