Enquêtes du BEI: toujours pas de nouveau

Les deux décès survenus suite à des interventions policières en Abitibi-Témiscamingue cet automne n'ont toujours pas de dénouement.

À Rouyn-Noranda, le 3 octobre, un Rouynorandien de 29 ans se trouvait nu et en crise devant une résidence de la 6e rue.

Les agents de la Sureté du Québec ont tenté de le contrôler avec du poivre de cayenne, sans succès. L'homme serait décédé suite à une faiblesse pendant une altercation avec le bâton télescopique.

Par ailleurs, le matin du 4 décembre à Val-d'Or, un citoyen a trouvé un homme en état d'hypothermie. Les policiers ont tenté des manoeuvres de réanimation, mais son décès a été constaté à l'hôpital.

Les policiers de la SQ et de Lac-Simon avaient tenté de le trouver la veille, en vain, eux qui avaient reçu un appel pour un homme en état d'ébriété.

Le Bureau des enquêtes indépendantes poursuit son travail sur ces deux événements, afin de déterminer si les informations préliminaires sont exactes.