Est-ce possible d'acheter tous ses cadeaux de Noël localement?

Acheter seulement localement pour Noël, c'est possible?

La propriétaire du Rouge Café de La Sarre, Sophie Royer, est convaincue que oui.

Pour sensibiliser à l'achat local et aider les entreprises, elle a lancé le groupe Facebook Un noël 100% local en Abitibi-Ouest.

C'est une vitrine où les commerçants, artisans et artistes peuvent afficher leurs produits et services.

Sophie Royer en avait assez d'entendre qu'il n'y a rien à La Sarre.

« Je comprends qu'on puisse aller ailleurs pour magasiner des affaires spéciales, mais on a des commerçants qui sont prêts à nous aider, à commander pour nous, on a beaucoup de choix, beaucoup de qualité. Je pense que c'est important de garder une ville forte en allant acheter [local] le plus possible, et ça, ça tourne. Quand une ville est prospère, ces commençants-là viennent après dans les restos ou ailleurs. »

En seulement deux semaines, le groupe compte plus de 415 membres, qui partagent plus d'une dizaine d'annonces par jour.

L'achat en ligne fait mal

Selon un sondage commandé par le Conseil québécois du commerce de détail, un Québécois sur trois achètera ses cadeaux de Noël en ligne cette année.

C'est aussi néfaste pour les petits commerces locaux, croit Sophie Royer.

« Chaque année, ça m'interpelle, je me dis, gardons l'argent chez nous le plus possible. Il y a tellement d'achats sur Internet, ça bloque et ça coupe les jambes à bien des commerçants. »

Amazon est le site privilégié des consommateurs, suivi d’eBay et BestBuy.

Les Québécois dépenseront en moyenne 388$ pour les cadeaux et 270$ pour les repas, alcool et autres dépenses reliées.

Le budget total des Fêtes au Québec est de 2,4 milliards de dollars, soit 5% de plus que l'an dernier.