Fini la pénurie d'anesthésiologistes à Ville-Marie?

Ça pourrait bien être la fin de la pénurie d'anesthésiologistes à l'hôpital de Ville-Marie.

Un nouveau programme de jumelage est mis en place dans certains hôpitaux des régions du Québec, dont celui-là.

L'entente intervenue entre la Fédération des médecins spécialistes du Québec et l'Association des anesthésiologistes du Québec est d'une durée de trois ans.

Elle prévoit 11 premiers jumelages entre des groupes de médecins urbains avec des hôpitaux affectés par de la découverture. 

Pendant le jumelage, les anesthésiologistes du centre parrain se relaieront pour offrir les services à l'hôpital parrainé.

Le président de l'Association des anesthésiologistes du Québec, Jean-François Courval,

« Notre objectif, c'est les centres du Québec qui sont à risque, on va tous les jumeler et on va tous assurer une couverture, un jumelage, qui est à la hauteur de leurs besoins. »

Lors d'une pénurie d'anesthésiologistes, il ne peut y avoir de chirurgies d'urgence ou encore d'accouchements.

De son côté, le Centre intégré de santé et de services sociaux prend acte de l’annonce et voit cela comme une bonne nouvelle pour assurer la couverture médiale dans la région.

Par courriel, il mentionne cependant que l'entente prévoit que des contrats, incluant des pénalités en cas de non-respect, doivent être signés.

Le CISSS dit attendre ces contrats, et compte tenu de cela, n'accordera pas d'entrevue sur le sujet.

Plusieurs régions ciblées

Les jumelages commenceront pour certains dès maintenant, d'autres d'ici le 1er juillet.

Les régions du Bas-St-Laurent et de la Gaspésie ont été priorisées avec quatre centres hospitaliers.

Le plan de jumelage sera aussi déployé aux Îles de la Madeleine, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, dans les Laurentides, en Estrie, dans la région de la Mauricie-et-Centre-du-Québec et à la Baie-James.

- Avec la collaboration de Jennifer Gravel et de Luc-André Nadeau, Bell Média