Fraude informatique: une preuve complexe

Les deux Abitibiens accusés de piratage informatique envers le fournisseur internet Vert l'Avenir de Rouyn-Noranda devront patienter.

L'ancien directeur-adjoint de l'école La Source, Jean-Dominic Mathieu, et l'enseignant en informatique au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, Yvan Laverdière, font face à 6 chefs d'accusation.

L'entreprise qui les employait, Fibrair Télécommunications, fait face aux mêmes accusations.

Mardi, leur avocat, Me Marc Lemay, a indiqué que la preuve contenait plus de 1 000 pages et était extrêmement complexe.

Il a donc demandé le report du dossier au 26 février, le temps de prendre connaissance de la preuve.

Les deux hommes risquent 10 ans de prison.

Cette cause pourrait faire jurisprudence puisque ce serait le premier cas de fraude informatique où l'on trouve les protagonistes.