Gain de cause devant le Tribunal pour les syndiqués de Desjardins

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Caisse Populaire de Rouyn-Noranda (CSN) remporte sa bataille contre son employeur devant le Tribunal administratif du travail. La juge administrative s'est rangée du côté syndical dans son jugement rendu hier (mardi).

 

Elle confirme les dires du syndicat selon lesquels l'employeur aurait commis des gestes représentant de l'ingérence, de l'entrave et de l'intimidation, gestes qui constituent en quelque sorte un défaut de négocier de bonne foi.

Le Tribunal accueille donc la plainte d'ingérence du syndicat, qui est très satisfait de la décision.

Le jugement ordonne donc à la Caisse Desjardins de Rouyn-Noranda de négocier de bonne foi et à ses gestionnaires et représentants de ne pas s'adresser aux syndiqués sur les affaires syndicales. Cette décision devra aussi être affichée à la Caisse pendant 30 jours.

Appelé à commenter, le directeur général de la Caisse, Jean-Claude Loranger, a préféré s'abstenir pour le moment.

Les négociations pour le renouvellement de la convention collective reprendront le 13 février prochain. Le contrat de travail est échu depuis 17 mois.