Gazoduq fait des inventaires là où passera son futur pipeline

Tracé privilégié par Gazoduq

Gazoduq procède actuellement a des inventaires terrains dans la zone d'aménagement privilégiée de son futur pipeline de gaz naturel.

 

L'entreprise est en train de documenter la faune et de la flore pour pouvoir évaluer les impacts potentiels du tracé. Les milieux humides, les espèces animales et végétales sont notamment répertoriés.

Ça se fait majoritairement sur des terres publiques, qui composent 90 % de la zone d'aménagement projetée.

Ces inventaires, autorisés par le gouvernement, serviront à l'élaboration de l'étude d'impact environnemental. Ils facilitent aussi la tâche d'établir en amont des mesures de protection pour les espèces répertoriées.

Les inventaires se poursuivront jusqu'à l'automne, alors que les rencontres se poursuivent aussi de manière individuelle avec des résidents sur le terrain de qui le tracé devrait passer.

L'étude d'impact environnemental devrait être déposée à la fin de l'année.