Hydro-Québec: Marc Lemay veut nuancer les trop-perçus

Notre chroniqueur Marc Lemay estime que ceux qui demandent le remboursement total des trop-perçus d'Hydro-Québec comprennent mal la situation.

 

La société d'État aurait perçu 1,7 milliard de dollars en trop depuis 2005. Marc Lemay explique qu'une bonne partie de ces fonds retourne dans les coffres du gouvernement provincial, dans le Fonds consolidé.

Selon notre chroniqueur, ce n'est pas de la faute d'Hydro-Québec si elle a bien performé en 2018.

« Ce n'est pas de leur faute si on a eu un automne de cochonnerie, et surtout si on a eu un été crevant où ils ont vendu énormément d'électricité, tant aux États-Unis qu'au Québec. Oui, ils ont eu des surplus, mais ces revenus-là, il faut savoir qu'ils ne restent pas dans le Fonds d'Hydro-Québec et qu'ils ne servent pas à payer des bonus. Il y a 120 M$ qui s'en vont pour réduire la hausse tarifaire que vous allez avoir pour 2020. »

- Marc Lemay

Le président-directeur général d'Hydro-Québec, Éric Martel, s'est engagé en 2015 à ne pas augmenter les tarifs plus que le taux d'inflation, donc à demeurer en bas de 2 %. C'est aussi spécifié par un décret gouvernemental.

Les coûts les plus bas

56 000 personnes ont signé la pétition qui réclame au gouvernement Legault de rembourser la totalité des trop-perçus d’Hydro-Québec.

L'avocat criminaliste trouve que les citoyens se plaignent un peu le ventre plein.

« Ceux qui ne me croient pas, allez voir les coûts d'électricité en Ontario, allez voir Hydro One, et allez voir partout, partout au Canada. Le Québec a le coût d'électricité le plus bas au Canada. »

- Marc Lemay

Rappelons qu'à compter du 1er avril, votre facture d'électricité augmentera de 0,9%, la hausse autorisée par la Régie de l'énergie. Ça représente environ 13$ de plus par année, pour les propriétaires d'une maison moyenne.

La Régie donne aussi le feu vert à Hydro pour l'implantation de tarifs variables dès l'hiver prochain. Sur une base volontaire, les consommateurs pourront payer moins cher s'ils diminuent leur consommation d'électricité en période de pointe.