"Il faudra voir comment le budget sera appliqué" - le chargé de cours à l'UQAT Simon Fraser

Le budget Morneau déposé mercredi contient de bons coups pour l'Abitibi-Témiscamingue.

C'est ce qu'avance le chargé de cours en "Environnement économique de l'entreprise" à l'UQAT, Simon Fraser.

Selon lui, il faudra tout de même être patient pour connaitre la portée précise de certaines annonces.

Simon Fraser :

«Au niveau des entreprises en innovation comme le numérique, technologies vertes ou l'agroalimentaire, ça peut être intéressant.  On parle encore d'allégement fiscal pour la classe moyenne et les familles.  À ce niveau-là, c'est possiblement une bonne nouvelle».

Le déficit de 28 milliards de dollars retient beaucoup l'attention :

«Par rapport à la taille du PIB canadien, c'est autour de 30-31%, c'est relativement bon par rapport aux autres pays du G7.  Mais ça demeure 28 milliards et il faudra le rembourser éventuellement.  Si la croissance économique n'est pas au rendez-vous comme prévu, il se peut que les contribuables soient mis à contribution davantage dans les prochaines années».

Simon Fraser juge que le gouvernement s'est laissé un peu de réserve le temps d'évaluer les impacts économiques de la prise de pouvoir de Donald Trump aux États-Unis.