Il sollicite un deuxième mandat: Luc Blanchette veut amener internet haute vitesse dans la région

C'est maintenant officiel: Luc Blanchette sollicite un deuxième mandat à titre de député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue. 

L'homme politique avoue vouloir s'attaquer à plusieurs dossiers, mais l'un du groupe semble pour lui prioritaire :

«Le plus important, le plus structurant, le plus majeur, c'est vraiment Internet haute vitesse et cellulaire. C'est une question de qualité de vie et de sécurité. Il va falloir s'y attarder.» 

Par ailleurs, si Luc Blanchette se dit très confiant en vue d'octobre 2018, ses collègues du Parti Libéral semblent partager son optimisme et le porter en haute estime. 

Le ministre de l’Énergie, des Ressources naturelles et du Plan Nord, Pierre Arcand, nous rapporte comment il évalue le travail de son homologue, notamment dans le dossier du bois d'oeuvre: 

«Il a réussi à faire en sorte que nos entreprises et nos travailleurs soient beaucoup moins pénalisés que ce qui était le cas au début.» 

De son côté, le député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, parle de l'impact sur le plan économique qu'a eu et qu'aurait Luc Blanchette s'il est réélu: 

«De par son rôle d'économiste régional antérieurement, Luc a été à même de voir la région sous toutes ses coutures en termes d'enjeux régionaux, que ce soit de la main-d'oeuvre, que ce soit au niveau de l'économie, que ce soit au niveau aussi des différents acteurs qui, au fond, viennent influencer la vitalité d'une région.»

 Les élections provinciales auront lieu en octobre 2018.