Ils auraient fait vivre un cauchemar à des victimes

Un homme et une femme de Rouyn-Noranda auraient fait vivre l'enfer à des victimes pendant plus d'une décennie.

Daniel Laframboise, 50 ans, et Sandra Rapattoni, 48 ans, sont formellement accusés de séquestration, d'agression sexuelle, de voies de fait armées et de menaces sur cette victime.

Les gestes reprochés auraient duré de 2007 à 2018.

Il n'y a pour l'instant qu'une seule plainte, mais il y aurait plus d'une victime.

L'agent Jean-Raphaël Drolet, de la Sûreté du Québec :

«L'enquête tend à démontrer qu'au cours des dernières années, les suspects auraient ciblé des femmes, dont certaines en situation de vulnérabilité, pour obtenir des faveurs sexuelles.  Les suspects auraient aussi utilisé la menace et l'extorsion pour arriver à leurs fins».

- Jean-Raphaël Drolet

Au total, Laframboise affronte 11 accusations et Rapattoni, quatre.

Sandra Rapattoni reviendra en cour demain (vendredi) pour son enquête sur remise en liberté.  Dans le cas de Daniel Laframboise, cette étape aura lieu mercredi 8 août.

SQ. Photo : Sandra Rapattoni