Inquiétante hausse des sextos chez les ados

Le partage de sextos entre adolescents est devenu un véritable fleau, alors que les signalements de sexting ont quintuplé en l'espace de quatre ans selon le Journal de Montréal. 

En effet, le nombre de cas signalés au Centre canadien de protection de l’enfance est passé de 26 à 122.

Ce ne serait que la pointe de l'iceberg selon les experts, puisque plusieurs victimes n'oseraient pas porter plainte. 

Le phénomène risque de prendre encore plus d'ampleur avec la popularité de l'application Yellow. 

Cette application pour téléphones intelligents destinée aux ados est l'équivalent de Tinder pour les adultes. 70 % des membres inscrits ont entre 13 et 17 ans.

De nombreux utilisateurs ne se gênent pas pour demander des photos nues aux adolescentes et adolescents ce qui fait craindre l'infiltration de pédophile dans le réseau. 

Yellow compte 10 millions d'utilisateurs à travers le monde.  

Jusqu'à 28% des jeunes ont déjà envoyé un sexto selon la sexologue Laurie Fradette de l’UQAM.