Jakub Lauko débarque à Rouyn-Noranda

Les Huskies étaient tous réunis dimanche à l'aréna Iamgold pour accueillir Jakub Lauko à Rouyn-Noranda.

L'attaquant de 18 ans arrive tout droit du camp des Bruins de Boston, qui l'ont cédé à la meute vendredi après lui avoir fait signer un contrat d'entrée de trois ans.

Originaire de la République Tchèque, ce sera toute une adaptation pour le jeune homme, qui a joué avec des adultes en Europe ces deux dernières années.

« Je connais peut-être deux mots en français, alors ça va être difficile, mais je pense que ça ira après un moment. Le hockey reste la même chose d'un endroit à l'autre. (traduction libre) »

- Jakub Lauko

Il estime pouvoir amener de la vitesse à l'équipe.

L'entraineur-chef Mario Pouliot parle d'un joueur d'impact et d'un patineur d'élite, avec une touche offensive très développée. Il aura assurément un rôle en avantage numérique.

Les Bruins veulent le voir se développer, et le pilote croit pouvoir l'aider.

« Il a marqué deux buts à ses deux matchs préparatoires. Les Bruins veulent le voir jouer au niveau junior, veulent le voir produire offensivement, compétitionner, jouer bien défensivement, donc c'est ça qu'on va faire avec lui. »

- Mario Pouliot

L'ancien capitaine de la meute, le Valdorien Jérémy Lauzon, a eu son rôle à jouer dans l'arrivée de Lauko. Il joue pour l'équipe-école des Bruins et a vanté Rouyn-Noranda et les Huskies auprès de l'organisation de Boston.

Un week-end encourageant

Le processus de libération est entamé et Jakub Lauko devrait pouvoir jouer d'ici une semaine. Mario Pouliot veut toutefois s'assurer qu'il est prêt et à l'aise avec l'équipe avant de l'envoyer sur la glace.

Comme les équipes de la LHJMQ n'ont le droit qu'à deux joueurs européens dans leur alignement, les Huskies gardent Patrik Hrehorcak et soumettent Marcel Dlugos au ballotage.

Cette annonce conclut très bien un week-end victorieux sur la route. La meute a vaincu Rimouski 5 à 1 vendredi et 5 à 2 samedi.

L'entraineur-chef Mario Pouliot est très encouragé.

« J'ai aimé notre intensité, notre éthique de travail, on était très très rapide sur la rondelle, très solide sur la rondelle. On jouait avec beaucoup d'urgence défensivement, on a marqué de bons buts. »

- Mario Pouliot

Les Huskies seront à Val-d'Or mercredi pour la deuxième guerre de la 117.