L'accès à un conseiller en orientation n'est pas difficile à Rouyn-Noranda

La Commission scolaire de Rouyn-Noranda (CSRN) a été classée parmi les 10 commissions scolaires où l'accès à un conseiller d'orientation est le plus difficile. Selon les données du Journal de Montréal dévoilées mercredi, il y a un conseiller pour 3 292 élèves, ce que dément l'organisation.

 

La CSRN indique que ce nombre inclut les élèves en formation professionnelle et en formation générale des adultes, qui possèdent leur propre ressource.

Au niveau secondaire, pour 1 885 étudiants, il y a bien une seule conseillère d'orientation, mais aussi deux conseillères en formation scolaire et une agente de développement qui travaille sur l'orientation.

Ils ont donc accès à tous les services dont ils ont besoin et assez rapidement, croit la directrice des Services éducatifs, Anne-Frédérique Karsenti.

« Ça dépend des périodes de l'année, parce que présentement il y a la tournée pour les mathématiques, donc là, l'élève va devoir attendre un peu plus avant d'être rencontré individuellement. En moyenne, on a des délais d'attente, quand je répartis sur l'année, il y en a que ça va très très vite, il y a des périodes de l'année, ça va vite et il y en a d'autres où l'élève peut attendre un mois avant d'être rencontré. »

- Anne-Frédérique Karsenti

Des salons des métiers et autres activités ont lieu chaque année, en plus des rencontres individuelles. De plus, à l'école La Source, un secteur a été rénové l'an dernier, où les élèves peuvent recevoir de la documentation, avoir accès à un ordinateur et rencontrer des conseillères.

Accès difficile selon les commissions scolaires

Un élève désirant rencontrer individuellement un conseiller en orientation peut attendre de 2 à 3 mois selon la commission scolaire, si on se fie à ce que rapporte le Journal de Montréal.

À l'approche de la date limite des inscriptions au cégep, le 1er mars, les élèves de 4e et 5e secondaire ont la priorité, les élèves en difficulté ou plus jeunes doivent donc patienter davantage.

Les conseillers ont aussi pour rôle de lutter contre le décrochage scolaire. Ce service est obligatoire dans les établissements scolaires selon la loi sur l'Instruction.