L'Appui pour proches aidants finance 19 projets

Pour 2017-2018, l'Appui pour les proches aidants d'aînés d'Abitibi-Témiscamingue investit 406 000 $ pour soutenir 19 projets à travers la région.

Ces projets offrent aux proches aidants du répit, du soutien psychosocial, de la formation et de l'information.

L'organisme n'a cessé de croitre depuis ses débuts, doublant presque le soutien financier offert par rapport à l'an dernier.

Toutefois, l'Appui se donne un triple défi à relever pour les prochaines années.

Le premier est de poser des actions pour que les proches aidants se reconnaissent entre eux.

Sa directrice générale, Marie-Claude Lacombe, nous parle des deux autres.

« Le deuxième défi, c'est de rejoindre nos hommes, qui demande moins d'aide de par leur nature. Notre troisième défi, c'est de rejoindre les gens, parce qu'on sait que 50 % des proches aidants occupent un emploi à temps complet, mais donnent aussi en moyenne 10 heures par semaine de services à un proche, alors on a beaucoup de difficulté à rejoindre ces gens-là, qui probablement auraient besoin de services. »

Demander de l'aide

André Rioux est président du Regroupement des proches aidants de Rouyn-Noranda.

Lui-même proche aidant auprès de sa conjointe depuis 17 ans, il donne ces conseils aux près de 30 000 autres comme lui en Abitibi-Témiscamingue.

« Le message en premier est de ne pas rester seul et de ne pas se sentir coupable, d'aller à l'extérieur et de parler de ce qu'ils vivent. D'une façon ou d'une autre, on vit pas mal tous la même chose. Il faut aller chercher des outils. Bien souvent, le gros défaut qu'on a, c'est qu'on attend à la dernière minute pour aller chercher les services. »

D'ici 2020, l'Appui investira 1,1 million de dollars dans différents projets.