L'avantage des mines intelligentes

La mine Éléonore de Goldcorp, dans le Nord-du-Québec, est une pionnière dans l'utilisation des nouvelles technologies.

Plusieurs étapes de production sont automatisées et contrôlées à distance, et la mine a accès à beaucoup plus de données qu'une mine traditionnelle.

La productivité s'en voit améliorée, mais ça va plus loin.

Son directeur stratégie et amélioration, Luc St-Arnaud, en a vanté les avantages devant les gens d'affaires de Rouyn-Noranda, jeudi.

« [C'est la] sécurité en premier. On est bien fiers de dire qu'avec les systèmes automatisés, même lorsqu'il y a un petit risque, on peut utiliser nos systèmes et ne pas exposer les gens. On peut mettre bien plus de systèmes redondants, par exemple, nos équipements mobiles détectent les autres véhicules, même les piétons. »

Éléonore a été bien impliquée avec les fournisseurs dans le codéveloppement des technologies qu'elle implante.

Poursuivre le développement

En production depuis 2015, le développement de la mine se poursuivra au courant de l'année, ajoute Luc St-Arnaud.

« On continue à s'en aller en profondeur. On a fait la jonction de notre rampe et de notre puits de production principal à 1 140 mètres au mois d'avril, et on continue de développer la mine en profondeur et d'explorer latéralement et en profondeur. »

La mine continue d'implanter de nouvelles technologies pour être de plus en plus performante.

La pénurie de main-d'oeuvre touche aussi le secteur minier, mais Luc St-Arnaud croit qu'il faut miser sur plus de formation pour attirer des gens polyvalents.

La mine Éléonore emploie 1 100 personnes, employés et contracteurs.