L'UPA veut une bonification de la sécurité du revenu

L'Union des producteurs agricoles de l'Abitibi-Témiscamingue demande un programme complémentaire pour la région pour la sécurité du revenu.

Les agriculteurs de la région auraient besoin de 2 M$ de plus par année pour pouvoir souffler.

Ce montant améliorerait leur santé financière et mentale, tout en favorisant la relève et le démarrage d'entreprises.

Le deuxième vice-président de l’Union des producteurs agricoles, Paul Doyon, était de passage à Rouyn-Noranda pour rencontrer les producteurs.

Il estime que cette demande est légitime vu la réalité régionale particulière.

« C'est déjà des sommes qui sont à l'intérieur de la financière agricole. On demande juste de bonifier pour une région comme l'Abitibi-Témiscamingue, qui a et qui aura toujours des défis de climat, mais il y a une chose qu'ils ne pourront jamais changer, c'est la distance avec les marchés. Ce qu'ils demandent, c'est peu, et ça ferait une grande différence dans le développement de leur entreprise. »

Une trentaine de producteurs étaient réunis mardi pour discuter de leurs préoccupations sur l'avenir de l'agriculture en région.