La CAQ adopte des lois sous bâillon à Québec

Pierre Dufour

La Coalition Avenir Québec a fait adopter deux importantes lois en fin de semaine, sous le bâillon.

La procédure accélérée est controversée puisqu'elle limite le temps alloué les débats avec les partis d'opposition.

C'est une tactique qui a cependant été utilisée dans les dernières années par les partis au pouvoir.

Cette fois, ce sont les lois sur l'immigration et la laïcité de l'État qui ont pu passer plus rapidement grâce au bâillon.

«On voulait passer à autre chose.  Ce n'est pas l'objectif de travailler avec le bâillon.  En démocratie, c'est un outil, mais ça ne doit pas être une mesure régulière».

- Pierre Dufour, ministre régional

La loi sur la laïcité est un point plutôt sensible au Québec, reconnaît le ministre :

«Ça va chercher les gens dans les tripes.  Quand on regarde ça, ce sont les gens en situation d'autorité au gouvernement.  Si vous êtes chez vous le soir ou que vous n'êtes pas en autorité, il n'y a aucun problème avec le choix religieux».

- Pierre Dufour

La session parlementaire est terminée à Québec et les députés se reverront en septembre.