La Cité de la Danse à Whistler pour la Coupe du monde

Sept groupes de l'école de danse de Val-d'Or, La Cité de la Danse, se préparent à vivre l'événement d'une vie: la Coupe du monde de danse. Après avoir connu la gloire à la compétition 5678 Showtime, à Mont-Tremblant, le week-end dernier, les danseuses ont été invitées à Whistler, en juillet prochain.


Les sept numéros qui se sont qualifiés pour la Coupe du monde ont terminé en première place à Mont-Tremblant, mais l'invitation n'allait pas d'office avec la victoire, ce qui rend le tout encore plus excitant pour les troupes.

Pour couronner le tout, la Cité de la danse participait pour la première fois à 5678 Showtime, où plus de 5 000 danseurs de partout au Québec étaient en compétition dans différents styles.

Pour la propriétaire et directrice artistique, Maribelle Sigouin, c'est un rêve qui se réalise de participer pour une première fois à un événement international.

« Ce n'était que des larmes de joies et de bonheur! (...) C'est vraiment une expérience très, très enrichissante de pouvoir partager la scène avec des gens des différents pays. L'Autriche, la Belgique, le Brésil, la Bulgarie, c'est vraiment incroyable ce qui nous arrive présentement! »

- Maribelle Sigouin, propriétaire

Un succès monstre à 5678 Showtime

Neuf troupes de l'école de danse valdorienne participaient à 5678 Showtime, et elles sont rentrées à la maison avec neuf trophées, dont sept premières places.

Les numéros de hip-hop, chorégraphiés par Catherine Dunn et Sara-Ève Aubin, ont récolté deux premières places (C. Work et C. Respect) et une troisième position (C. Ambition).

Côté jazz, C. Dream et C. Energy ont également terminé sur la première marche du podium, alors que C. Passion a eu le bronze. La troupe regroupant toutes les danseuses de jazz, C. Devotion, a aussi remporté le premier prix grâce à la signature de Maïka Trudel, Maryanka Paquette et Michelle Matte.

Enfin, la production C.I.T.É. qui regroupe les 58 danseurs élites a aussi terminé première.

Un week-end de pur bonheur, se remémore Maribelle Sigouin, qui veut aussi rendre le crédit aux chorégraphes

« C'est important de souligner que c'est des heures et des années de travail en arrière de ça. On fait trois minutes de chorégraphie, mais c'est 50 heures et plus par chorégraphie. Nos coachs sont vraiment très, très heureuses de tout ça. »

- Maribelle Sigouin

Parmi les numéros solos, duos ou trios, Ariane Fontaine a récolté la première position dans la catégorie contemporain. En jazz, le trio de Mélodie Trudel, Sarabelle Allain et Marilou Manseau a décroché une 3e place, tout comme Anne-Frédérique Couture et Maïna Brown.

Deux mois avant le Jour J

Maintenant, c'est la course contre la montre alors que les groupes de Val-d'Or doivent amasser 100 000 $ afin de défrayer leurs frais de déplacement et de participation à la Coupe du monde, tout en répétant leurs numéros.

Les parents mettront aussi la main à la pâte, indique Maribelle Sigouin.

« C'est sûr que là, on va avoir des semaines de répétition, des pratiques de soir avec nos groupes. Ce qui va se passer, c'est surtout qu'on va organiser des campagnes de financement, c'est sûr qu'on va solliciter les gens de Val-d'Or et des environs pour nous encourager là-dedans. »

- Maribelle Sigouin, propriétaire

Une troupe de hip-hop du Studio Rythme & Danse de Rouyn-Noranda s'est aussi qualifiée pour la Coupe du monde. Ce groupe d'élèves de 10 à 27 ans partage une chorégraphe avec La Cité de la danse, Sara-Ève Aubin.

Cette troupe du Studio Rythme & Danse sera aussi à Whistler

Gracieuseté. Cette troupe du Studio Rythme & Danse sera aussi à Whistler

« C'est le rêve de toute danseuse de pouvoir se rendre à une coupe du monde en danse pour représenter son pays. C'est une reconnaissance exceptionnelle pour ces élèves qui ont dansé et pratiqué pendant des heures et des heures depuis la mi-août 2018 afin de présenter un numéro de qualité aux deux compétitions auxquelles nous avons participé. »

- Marlène Daoust, directrice adjointe

À Rouyn-Noranda, ils souhaitent avoir 50 000 $.