La coalition LGBT de la région accepte les excuses de Justin Trudeau à la communauté LBGT

Les excuses de Justin Trudeau aux gais et lesbiennes persécutés entre 1950 et 1992 sont acceptées par la communauté LGBT de l'Abitibi-Témiscamingue. 

Sa présidente, Cathy Gélinas a toutefois avoué à Radio Énergie que les excuses du premier ministre canadien étaient attendues. Les paroles de ce dernier, dit-elle, aideront maintenant à définitivement tourner la page.

«Ces excuses-là nous ont semblées sincères, avec un réel désir d'aller de l'avant et de panser les blessures. C'est très bien accueilli par la communauté.»

Le prochain défi 

Cathy Gélinas estime que les lois actuellement en place concernant la diversité sexuelle sont suffisantes.

Le prochain défi, selon elle, est maintenant d'éduquer la population à cet effet: 

«Le travail qu'il reste à faire, c'est d'éduquer la population sur comment on applique concrètement les lois qui sont mises en place et comment on s'assure, dans nos milieux, d'avoir des pratiques inclusives et respectueuses de la diversité.» 

En plus des excuses, les victimes des agissements antérieurs du gouvernement pourraient être dédommagés à la hauteur d'une somme allant jusqu'à 150 000$.