La Commission d'enquête débute en juin

La Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et les services publics va accueillir ses premiers participants dès avril.

Ce sera la première fenêtre pour qu'un intervenant se manifeste en vue d'être entendu.

Les auditions proprement dites devraient débuter en juin à Val-d'Or.

La Commission a comme mandat de faire la lumière sur les enjeux systémiques et de formuler, d'ici novembre 2018, des recommandations au gouvernement.

Le procureur en chef de la Commission, Me Christian Leblanc, explique qu'il ne s'agit pas là d'un procès :

«On ne sera pas dans la dynamique de dire que l'infirmière X a posé un geste envers Mme Untel.  On ne sera pas dans cette dynamique là.  On va être dans les manières de faire.  C'est ça notre commission d'enquête».

Les citoyens, hommes et femmes, les associations et les dirigeants politiques sont attendus.  À nouveau Me Leblanc :

«La qualité des recommandations de la Commission sera directement tributaire de la quantité de l'information qu'on va recevoir.  Au départ ce sera l'implication des personnes autochtones, mais aussi des services publics».

La Commission, qui jouit d'un budget illimité, prendra possession de ses locaux lundi et lance son site web au www.cerp.gouv.qc.ca.