La CSRN ne lâche pas le dossier du décrochage scolaire

La commission scolaire de Rouyn-Noranda souhaite diminuer son taux de décrochage à 17,1 % pour l'année scolaire à venir.

Selon son rapport annuel 2015-2016, le taux de sorties sans qualification était de 18,6 % en 2013-2014.

Les chiffres des deux dernières années ne sont pas disponibles.

Il y a eu des diminutions depuis cinq ans. Toutefois, le directeur général de la CSRN, Yves Bédard, avoue que c'est toujours en dents de scie.

La Commission scolaire ne peut empêcher un jeune dans l'âge légal de quitter l'école.

Mais elle assure toujours un suivi serré de l'élève, nous dit Yves Bédard.

« Il ya une relance qui est faite au bout d'un mois pour savoir où est le jeune. Est-ce qu'il a trouvé un emploi, est-ce qu'il a réfléchi? Alors, on lui offre la possibilité de revenir. Dans le cas où il ne revient pas, on transfère le dossier aux SARCA (Services d'accueil, de référence, de conseil et d'accompagnement) et eux, un mois plus tard, refont une relance. Ils lui demandent s'il savait qu'à l'éducation des adultes, il pouvait finir certains cours, s'il a songé à la formation professionnelle, s'il a un plan d'avenir. »

Seul le taux de sorties sans qualifications des garçons est pris en compte dans les calculs, mais la réalité générale est comparable.