La décision concernant MCM ne fait l'affaire de tous

Des voix s'élèvent contre la décision de Québec d'autoriser l'agrandissement de la fosse de Canadian Malartic et la déviation de la route 117.

Québec meilleure mine estime que le gouvernement ne suit pas les recommandations du BAPE et les avis de la Santé publique.

Selon le porte-parole Ugo Lapointe, l'assouplissement des normes est autorisé par Québec et est inexplicable  :

«C'est épouvantable et à la limite, de l'hypocrisie pure et simple.  Comme la minière ne peut pas respecter la norme de bruit à 40 ou 45 décibels, ils augmentent la limite à 50.  Et les autres normes, comme les poussières et les vibrations, le BAPE et la Santé publique avaient dit qu'au Québec, ce n'était pas adéquat, qu'il fallait changer les normes.  Rien de ça n'a été annoncé hier».

Le Comité de citoyens de la zone sud est aussi vivement déçu.  Une des résidentes, Priscille Trudel :

«J'étais en colère.  On est en train de me dire que ma qualité de vie et celle de mes enfants n'a pas d'importance.  J'ai la perception que c'est la minière qui dit au gouvernement quoi faire».

Le Comité poursuit ses efforts concernant le recours collectif de 70$M contre la minière.