La forêt est un secteur d'avenir, juge le CIFQ

Le Conseil de l'industrie forestière du Québec estime que le secteur de la forêt demeure parmi les plus attrayants pour les jeunes.

Malgré certaines incertitudes, l'avenir est prometteur et les emplois seront toujours nombreux et payants.

Le pdg du Conseil, Denis Lebel, estime qu'on utilise de mieux en mieux la ressource :

«Chaque composante doit être utilisée.  Par exemple, en terme de biomasse produisant du biocarburant, on n'en parlait y'a pas très longtemps.  Même chose pour les usines de rayonne à partir de résidus de bois.  De plus en plus, on entre dans la chimie forestière et ça va aider demain».

- Denis Lebel

Denis Lebel ajoute que les gouvernements ont une grosse part de responsabilités :

« Les gouvernements doivent stabiliser l'industrie.  Il faut garder les marchés ouverts.  Dans les négociations pour le bois-d'oeuvre avec les Américains, on veut avoir zéro droits compensatoires».

- Denis Lebel

Denis Lebel soutient aussi que la forêt est une voie d'avenir en terme environnemental, avec le stockage de carbone dans les arbres.