La Maison des jeunes d'Amos veut renaitre

Les employés et utilisateurs de la Maison des jeunes d'Amos feront tout pour la faire renaître de ses cendres.

Le bâtiment a été complètement rasé par un incendie d'origine suspecte dans la nuit de dimanche à lundi.

Depuis l'événement, les messages de support se multiplient sur les réseaux sociaux.

La coordonnatrice de la Maison des jeunes, Kate Dessureault, est très touchée par la vague de solidarité en ces moments difficiles.

« On dit toujours que les gens, on a souvent l'impression qu'ils sont plus populaires quand ils sont morts, on a eu l'impression que c'était ça avec la Maison des jeunes aussi. On a eu l'impression, pas qu'on était inexistants, mais qu'on parlait plus ou moins de nous, et là il y a un vent d'amour, de solidarité, de vouloir nous aider, c'est très, très touchant. »

-Kate Dessureault

Trouver un nouvel endroit

Sur Facebook, le maire d'Amos, Sébastien D'Astous, assure que la Ville s'impliquera pour permettre un retour des services.

Il faut maintenant trouver un nouveau local.

C'est important pour Kate Dessureault et les jeunes qu'elle côtoie tous les jours.

« C'est un endroit où on va aussi souvent que notre propre maison, alors c'est sur que là, on est comme dans l'instabilité parce qu'on n'a plus cet endroit-là de référence, de pouvoir aller là parler avec des gens, aller d'asseoir, qu'on puisse les écouter, qu'on puisse accueillir ce qu'ils vivent au quotidien. »

De 25 à 30 jeunes fréquentent régulièrement la Maison des jeunes.

Les jeunes devaient travailler au festival H20 dans les prochains jours et maintiendront leur implication malgré l'incendie.