La ministre Proulx consulte l'industrie touristique régionale

Plus d'une cinquantaine de membres de l'industrie touristique régionale ont pu faire part de leurs préoccupations à la ministre du Tourisme, Caroline Proulx.

 

Elle était de passage à Val-d'Or lundi pour un avant-midi de consultation dans le cadre d'une tournée des régions. En petits groupes, les participants ont participé à des ateliers de réflexion et partagé leurs idées.

Le président de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Émilien Larochelle, aurait aimé plus de temps pour échanger, mais est heureux de ce premier contact. Il a surtout voulu mettre de l'avant les bons coups de la région, comme la concertation avec les élus.

Émilien Larochelle estime que la région gagnerait à voir son industrie touristique se développer encore davantage.

« Entre les cycles économiques, c'est important qu'on ait quelque chose d'un peu plus régulier et le tourisme peut être quelque chose de vraiment régulier. C'est un apport de revenus, de l'argent qui vient de l'extérieur, c'est de l'argent frais. La piasse, elle vient de l'extérieur et elle est injectée dans nos entreprises d'ici. Ça, c'est bénéfique pour tout le monde. »

- Émilien Larochelle

L'industrie touristique, la quatrième en importance dans la région, vit aussi un défi de recrutement et de rétention de main-d'oeuvre auquel il faut s'attaquer.

Les résultats de cette tournée des régions, qui se terminera à la fin avril, serviront à élaborer la stratégie de croissance économique de l'industrie touristique pour 2020-2025.

La ministre Caroline Proulx est très satisfaite de ce qu'elle a entendu.

« Le but de l'exercice, c'est de faire rayonner le Québec à l'international. Le but de l'exercice, c'est de faire rayonner le Québec à l'intra-Québec. Je ne peux pas vous dire de ce dont on accouchera, (...) mais c'est ça qui est intéressant. On va chercher le pouls de chacun et on va pouvoir produire un plan qui va donner une belle représentativité de tout le Québec. »

- Caroline Proulx

Tourisme Abitibi-Témiscamingue compte bien déposer un mémoire. Des élus régionaux étaient aussi de la rencontre, notamment le ministre régional Pierre Dufour.

Solutions concrètes pour le transport?

Questionnée sur la réduction des vols prévue par Air Canada en région et ses impacts sur le tourisme, elle s'est dite contre cette proposition.

Alors qu'un crédit est maintenant applicable sur les billets d'avion de vols régionaux, Caroline Proulx indique qu'une proposition du genre a été soumise ce matin.

« Ce qui est ressorti ce matin, c'est est-ce que vous pourriez nous donner par exemple, plutôt que d'acheter un billet d'avion, qu'on puisse appliquer ce montant-là pour la location d'une voiture, qu'on se fasse notre itinéraire nous ici en Abitibi-Témiscamingue. Ça c'est une des propositions qui est ressortie ce matin qu'on va étudier. »

- Caroline Proulx

La ministre confirme aussi qu'une collaboration entre les ministères est en discussion pour assurer la protection d'attraits touristiques tout en ne nuisant pas à l'exploitation des ressources naturelles.

En après-midi, Caroline Proulx ira se familiariser avec le monde minier alors qu'elle visitera la Cité de l'Or.