La pression monte dans le dossier Eska

Les syndicats n'abandonnent pas le dossier Eska et multiplient leurs actions pour renverser la décision de la compagnie basée à St-Mathieu-d'Harricana.

Eau Vives Water veut embouteiller une partie de sa production à Montréal pour ajouter une nouvelle ligne de production ici.

Jeudi, le syndicat Unifor et la FTQ ont remis une pétition de 2 000 noms au vice-président de l'Assemblée nationale et député d'Abitibi-Ouest, François Gendron.

On peut notamment y lire que l'exploitation des ressources naturelles doit d’abord profiter aux communautés qui vivent à proximité de ces ressources.

Le syndicat demande à ce que la production demeure dans la région, pour favoriser la création d'emplois locaux.

Eska