La région interpellera Québec sur le dossier des abris sommaires

Les MRC de l'Abitibi-Témiscamingue feront des représentations auprès du gouvernement dans l'espoir que soit assouplie la règlementation concernant les abris sommaires et les baux de villégiature.

 

Les cinq MRC et les associations de chasse et pêche en sont arrivées à un consensus sur le sujet.

La règlementation doit être adaptée à la réalité terrain, et il faut des modulations tenant compte des particularités régionales.

Actuellement, un grand nombre d'abris ne sont pas conformes aux normes du ministère des Ressources naturelles.

« Essentiellement, c'est que l'utilisation a évolué avec le temps. De plus en plus, c'est soit en couple, soit en famille, et là, ça commande des installations qui offrent un plus grand potentiel d'intimité. »

- Pierre Corbeil, préfet de la MRC de la Vallée-de-l'Or (MRCVO)

Les MRC et les associations demandent notamment que les camps de chasse puissent être de plus grande dimension et avoir des espaces de rangement, notamment pour entreposer du bois.

La conversion de baux d'abris sommaires en baux de villégiature est aussi proposée.