La révocation du juge Michel Girouard recommandée par le Conseil canadien de la magistrature

Le juge Michel Girouard doit être destitué. 

C'est du moins ce que recommande le Conseil canadien de la magistrature dans un rapport à la ministre de la Justice.

Une enquête publique sur la conduite du magistrat avait été demandée par les procureurs généraux du Canada et du Québec. 

Il a été déterminé par cette enquête que le juge a tenté d’induire en erreur un comité d’enquête précédent en cachant la vérité.

Le directeur exécutif et avocat général principal au Conseil canadien de la magistrature, Norman Sabourin: 

«Cette affaire-là vient rappeler à tous les juges et vient confirmer au public qu'un juge a le devoir d'agir avec intégrité en tout temps, y compris lorsqu'il est sujet à des allégations d'inconduite.»

Selon le Conseil, l’intégrité du juge a été fatalement compromise et la confiance du public envers la magistrature a été ébranlée au point où cela justifie une recommandation de révocation.