La Sarre demande aussi un moratoire sur le Registre des armes

À l'instar de plusieurs municipalités et MRC de la région, La Sarre demande au gouvernement d'appliquer un moratoire d'un an sur la Loi sur  l’immatriculation des armes à feu.

 

Seulement 25 % des armes ont été enregistrées au 29 janvier, une preuve de la non-efficience du registre, selon le maire. Yves Dubé aimerait aussi qu'une vaste consultation soit organisée afin que l'implantation soit satisfaisante pour tous, autant pour les chasseurs que pour la population en général.

« On veut qu'il y ait une consultation au niveau des régions. Le nouveau gouvernement, c'est une belle opportunité de consulter, d'informer la population et prendre en compte les particularités de chacune des régions pour que le nouveau registre soit efficient et efficace. »

- Yves Dubé

Le maire ajoute toutefois qu'il n'encourage en rien la désobéissance civile et encourage ceux qui n'ont pas encore enregistré leur arme à le faire.

Les villes de Val-d'Or et de Rouyn-Noranda n'ont pour le part pas voulu adopter un moratoire, malgré la demande citoyenne.