La Trisomie 21 dans la peau pour la cause

La Rouynorandienne Léonie Plourde veut démystifier la Trisomie 21 et amasser des fonds pour la cause.

Son fils de 5 ans, Kiliam, vit avec cette condition.

C'est pourquoi elle a choisi d'amener à Rouyn-Noranda un mouvement créé au Texas, « Un tatouage pour la cause ».

Le 18 mars prochain, la population est invitée à se faire tatouer le symbole de la Trisomie 21 en échange d'un don de 40 $.

Gracieuseté Facebook

Le symbole est constitué de trois petits chevrons pointant vers le haut, qui représentent ce que les personnes porteuses de Trisomie ont en commun, soit trois chromosomes 21.

L'annonce de la trisomie de son fils a été difficile à accepter, mais elle ne le changerait pour rien au monde.

Les gens vivant avec la trisomie ont tellement à offrir, illustre Léonie Plourde

« Mon fils m'a appris à revenir à l'essentiel, complètement. C'est des personnes qui vivent vraiment au jour le jour, c'est des personnes qui te font un sourire et ça te fait quelque chose au coeur. Je pense que de partager la vie d'une personne comme ça, ça peut juste être bénéfique. »

Un Fonds régional pour la cause

L'argent amassé servira à créer un tout nouveau Fonds régional de la Trisomie 21, qui sera administré par la Ressource pour personnes handicapées de l'Abitibi-Témiscamingue- Nord-du-Québec.

Cet argent servira à une meilleure intégration sociale des personnes trisomiques.

Le directeur général de la Ressource, Rémi Mailloux, donne des exemples de ce qui pourrait être fait.

« Ça pourrait être de cours de danse, des cours de chant, peut-être un peu d'adaptation comme un vélo adapté. Ça va être vraiment pour les aider à avoir une belle vie, que les gens soient à l'aise de les côtoyer, ils sont tellement sympathiques. »

Des personnes qui veulent s'intégrer

Les personnes porteuses de la Trisomie 21 peuvent travailler.

Pierre-Luc a 37 ans et en est l'exemple, alors qu'il est très intégré dans la société et travaille même 16 heures par semaine.

Il fait la désinfection des appareils pour les traumatismes crâniens.

Rachel Brouillette est sa famille d'accueil depuis sa naissance.

Elle reconnait que les mentalités et les services d'aide ont évolué, mais qu'il reste des tabous à briser.

« Quand on va faire des voyages, je vois des fois des gens qui vont être portés à les regarder plus, il y a encore des préjugés. Pourtant, ils sont capables de faire plein d'affaires, il faut juste leur laisser le temps et les respecter, en fin de compte. »

Événement simultané

Un tatouage pour la cause se tiendra simultanément à Montréal, Gatineau et Québec.

À Rouyn-Noranda, c'est le dimanche 18 mars, de 10h à 16h dans les locaux d'Éclairage Etc. Cinq tatoueuses professionnelles sont impliquées bénévolement.

Déjà 300 personnes ont démontré de l'intérêt. Tous les détails et inscriptions ICI.

Il sera aussi possible de se faire un tatouage temporaire en échange d'un petit don.

L'événement concorde avec la Journée mondiale de la Trisomie 21, le 21 mars.

Qu'est-ce que la Trisomie 21?

La Trisomie 21,aussi appelé syndrome de Down, c'est un état chromosomique congénital provoqué par la présence d'un chromosome supplémentaire à la 21e paire. Les personnes ayant cette condition ont un retard cognitif et des caractéristiques morphologiques et psysiologiques particulières. Les effets sont variables sur le développement de chaque personne, mais celles porteuses présentent une déficience intellectuelle de légère à modérée, généralement.
- Référence Trisomie Québec