Le brûlage de feuilles mortes est dangereux

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) s'inquiète du brûlage des feuilles mortes.

C'est parfois l'option choisie par certains propriétaires à ce temps-ci de l'année, mais cette possibilité comporte de grands risques.

Les pompiers interviennent sur une vingtaine d'incendies de forêt chaque année à l'automne.

Le danger d'incendie est toujours présent à cette saison, rappelle l'agente à la prévention et à l'information de la SOPFEU, Marie-Louise Harvey.

« Les gens vont avoir tendance à faire des amas de feuilles et à les brûler, et lorsque le vent va prendre son emprise, les feuilles vont partir au vent et propager un incendie qui pourrait être beaucoup plus grand. »

- Marie-Louise Harvey

La SOPFEU recommande plutôt de tondre les feuilles pour les déchiqueter, de les utiliser pour enrichir son compost ou d'utiliser la collecte des résidus verts pour s'en débarrasser.

L'usage de véhicules tout-terrain cause aussi son lot de feux.

Jusqu'à maintenant cette année, on dénombre 518 incendies de forêt, soit une centaine de plus que la moyenne des dix dernières années, mais moins d'hectares ont été brûlés.

- Avec la collaboration de François-Olivier Dénommé, Bell Média